Le plus grand nettoyage lacustre d’Europe !

Net’Léman est une action de nettoyage des rives et des fonds du Léman déclinée dans une quinzaine de secteurs sur tout le pourtour du Léman, y compris en France. Elle réunit le même week-end des bénévoles de tous âges et horizons, plongeurs certifiés, bénévoles à terre, paddlers, navigateurs, ainsi que les sections de sauvetage, et autres acteurs lacustres, dans le but de préserver la beauté et la santé du Léman.

A chaque édition entre 5 et 10 tonnes de déchets sont récupérés avant d’être triés et si possible recyclés. Berges, ports, débarcadères, quais, plages et tous les lieux les plus fréquentés durant l’année sont passés au peigne fin, car les déchets ne connaissent aucunes frontières.

Enfin, sa dimension transfrontalière, concrète et accessible à tous, répond à la volonté d’agir pour préserver le Léman, le plus grand lac Alpin d’Europe occidental et précieuse ressource d’eau douce.

Net’Léman faits et chiffres…

  • ~1000 participants bénévoles par édition
  • ~300 plongeurs
  • 1ère édition en 2005
  • 105 actions de nettoyage
  • 31 villes et communes participantes depuis 2005
  •  116’000 kilos de déchets récupérés

La création de Net’Léman

Net’Léman est le fruit d’une initiative citoyenne qui a vu le jour en 2005, grâce à des passionnés du lac et a été organisé bénévolement jusqu’en 2016 et repris par l’Association pour la Sauvegarde du Léman.

Le but était de sensibiliser la population au nombre de déchets qui se retrouvent dans les fonds du lac, hors de la vue de tous, sauf des plongeurs.

Le défi a été de fédérer les clubs et centres de plongée de la région, le même jour, pour une grande opération transfrontalière de nettoyage des rives et des fonds du Léman.

Agir ensemble dans un but commun

Net’Léman démontre aussi qu’il est possible de s’impliquer à son échelle pour préserver l’environnement. Participer à cette action constitue un véritable geste en faveur de la nature !

Ces déchets « terrestres » qui ne disparaissent pas par magie

90% des déchets qui se retrouvent dans le lac proviennent de l’activité « terrestre ». Certains déchets sont « biodégradables », d’autres polluent durablement l’écosystème aquatique avec son cortège d’impacts sur tous les êtres vivants. Les déchets en plastiques se fragmentent en petites particules et deviennent des micro-plastiques qui peuvent ensuite être ingérés et se retrouver potentiellement dans la chaine alimentaire.

Une action d’utilité publique

Depuis 2005, Net’Léman collabore avec les villes et communes riveraines qui mettent à disposition les infrastructures et le matériel de voirie. Sans oublier l’engagement de nombreux acteurs locaux tels que les sections de la Société internationale de sauvetage du Léman, la police du lac, des clubs nautiques, les scouts, des amicales de pêcheurs, la Commission Internationale pour la Protection des Eaux du Léman , des associations de préservation de l’environnement, des sociétés de développement, des acteurs du tourisme tels que des groupes hôteliers, des offices du tourisme et des entreprises souhaitant agir localement.